DF – L’Univers

Stark est le monde de la science et de l’ordre et Arcadia, le monde de la magie et du chaos. Deux moitiés d’un cercle divisé il y a dix millénaires par de puissants magiciens, afin d’empêcher l’humanité de s’autodétruire.

Stark, c’est notre monde, deux siècles plus tard. Arcadia est un monde mystérieux et magique, mais pas si étranger que ça. C’est en fait un miroir de notre société dans lequel la magie remplace la technologie.

Mais il existe un troisième monde, très différent. Ceux qui l’ont vu l’appellent l’Hiver. Il est à la fois entre, au-dessus et en dessous. Il est devant et derrière. C’est le passé et l’avenir, partout et tout le temps. Et il abrite un terrible secret qui pourrait détruire les deux monde et plonger l’univers dans le chaos le plus total.

dreamfall_art_036Stark, Après L’Effondrement

2219. Il y a dix ans de cela, de terribles événements ont eu lieu… Personne ne se souvient exactement de ce qui s’est passé, ni des raisons, mais cela a changé la face du monde… à jamais.

Après près de deux siècles de totale liberté, nous étions piégés, coincés sur cette terre, le ciel au-dessus de nos têtes était clos, les villes situées de l’autre côté de notre planète étaient inaccessibles… Pendant quelques temps, nous somes restés impuissants, paralysés, en état de choc, silencieux devant les événements que nous ne pouvions expliquer ni comprendre…

Puis, lentement mais sûrement, nous nous sommes ressaisis et avons rebâti. Une semaine plus tard, peut-être deux, la civilisation avait dépoussiéré le passé et posé son regard sur l’avenir. Nous n’avions plus d’ailes pour voler. Nous ne pouvions plus franchir d’incroyables distances dans le cosmos. Nous ne pouvions plus communiquer avec ceux qui avaient quitté notre espace. Mais après tout, ayant vécu comme cela par le passé, nous pouvions donc le refaire.

Pendant dix ans, l’humanité a appris à vivre dans un monde différent, et bien que le souvenir de l’Effondrement subsiste, on évite de ressasser le passé. Aussi, on ignore ce qui s’est vraiment passé et on se souvient peu des détails de ces jours sombres, car la vie continue, nous avons regagné notre liberté, nos ailes, et l’avenir semble plus prometteur que jamais.

dreamfall_art_110Arcadia & Marcura

Il y a plus de xi mille ans, après la chute des premières civilisations, la Terre unifiée s’est séparée en deux : Arcadia et Stark. Si les lois de la nature ne sont pas toujours fiables sur Arcadia, la magie est là pour compenser. La technologie ne peut donc pas fonctionner correctement dans ce monde, à moins d’y ajouter un peu de magie, ce qui est formellement interdit depuis peu.

A l’est d’Arcadia se trouvent les Terres du Nord et les Terres du Sud. L’une des plus grandes cités des Terres du nord et Marcuria, capitale d’Ayrede, le pays unifié. Il y a maintenant dix ans, Marcuria a été envahie par des hordes de Tyrens, peuple barbare venu des plaines de l’ouest. Les Tyrens ont chassé tous les habitants vers le nord et l’est, et ont ensuite saccagé la ville.

Mais leur occupation n’a pas duré longtemps. Alors que tout espoir semblait perdu, la délivrance est arrivée de l’ouest. Les grandes armées du mystérieux Empire Azadi, une nation méconnue, sont arrivées à bord de vaisseaux-nuages et ont fondu sur les Tyrens avec leurs armes sophistiquées, tuant les barbares en quelques jours. Leur ville ainsi libérée, les habitants ont pu retrouver leur foyer et reprendre une vie normale. Les Azadis ont affirmé que leur présence n’était en rien une invasion et que les Nordans n’avaient rien à craindre.

Dix ans plus tard, les armées azadis sont toujours à Marcuria. Leur influence et leur nombre augmentent sans cesse. Pour la plupart des gens, cela importe peu, ils trouvent même que les Azadis ont amélioré leur qualité de vie. Ces étrangers ont apporté leur technologie qui promet de rendre la vie plus facile et les rues sont plus sûres maintenant que des soldats sont postés partout.

Pour certains cependant, les Azadis sont une menace, un ennemi insidieux qui’ils ont juré d’exterminer jusqu’au dernier. Ces rebelles, que les Azadis appellent « terroristes », se cachent dans les Terres du nord d’où ils attaquent régulièrement les troupes azadis. La rumeur court qu’ils opèrent depuis une ville quelque dans l’est, mais les Azadis n’ont pas encore réussi à la localiser si ce n’est le nom de leur leader : le Scorpion.

Le Réseau

Le Réseau est omniprésent et il sait où vous êtes. À chaque instant.

C’et un réseau sans fil qui relie tous les systèmes et peut atteindre n’importe quel endroit sur Terre, même le plus reculé. On l’utilise via son portable, son écran, sa console, son frigo, sa caméra de sécurité, ses jouets, ses vêtements ou sa voiture : tout est connecté et tout communique.

C’et monnaie courante de faire désactiver au marché noir les transmetteurs du Réseau présents dans tous les produits. De plus en plus de gens refusent qu’on empiète sur leur vie privée et cherchent des produits « neutres », sans connexion au Réseau.

L’Interférence Statique

Depuis plusieurs semaines, un phénomène étrange se produit à intervalles de plus en plus rapprochés. Les médias l’appellent l’Interférence statique. Elle affecte les dispositifs connectés au Réseau, c’est-à-dire tout. Les écrans se brouillent et s’éteignent, les avions et les trains sont immobilisés, les systèmes de pilotage automobiles tombent en panne, provoquant de graves accidents.

Personne ne sait exactement ce qui provoque l’Interférence statique ; les théories invoquent aussi bien les tempêtes solaires que le terrorisme. Mais pour l’instant, personne n’a réussi à l’expliquer ou à y mettre un terme. Les gens, notamment ceux qui ont connu l’Effondrement de 09, commencent à s’inquiéter.

Le Syndicat

Les perturbations entraînées par l’Effondrement ont conduit à la création d’un Syndicat tout puisant. Le but initial de cette organisation était d’empêcher les corporations d’agir en toute impunité et sans loi. Pour y parvenir, le Syndicat a créé une agence chargée de faire respecter la loi : l’OEIL, une force de police corporatiste internationale.

dreamfall_art_092WATIcorp

WATIcorp et numéro un dans la fabrication de jouets robotisés et de robots domestiques depuis presque deux siècles, mais c’est au succès de l’adorable Watilla que l’entreprise doit son assise politique et financière. Située dans la ville corporatiste de Wati City, sur l’île d’Hokkaido, dans le nord du Japon, WATIcorp emploie à l’heure actuelle des dizaines de milliers de personnes et de robots dans le monde entier.

La corporation a annoncé dernièrement que dans quelques mois serait lancé son produit le plus ambitieux : le projet Alchera. Le monde retient son souffle. WATI n’a jamais déçu par le passé.

6 janvier 2013